• La recherche du temps de lire perdu

    Comme indiqué ici, je travaille en bibliothèque. Je travaille en bibliothèque et j'estime que je ne lis pas assez.

    J'ai tenu à jour des listes de ce que je lisais d'une année à l'autre, et d'après les critères des enquêtes sociologiques sur la lecture, avec plus de 24 livres lus en un an, je fais partie des gros lecteurs. Pourtant, il peut se passer plusieurs semaines, et même jusqu'à deux mois sans que je termine un livre.

    La fatigue liée au travail et les obligations familiales n'expliquent pas tout : je ne ressens pas l'urgence de lire alors que j'en ai fait mon métier. Je trouve cela problématique, et cela d'autant plus que je suis un gros acheteur de bouquins, si bien que lorsque je regarde ma bibliothèque, les livres non lus (achetés parfois il y a plus de dix ans !) se comptent par centaines.

    Je ne pense pas être le seul à vivre cela, mais tout le monde ne choisit pas d'être bibliothécaire. Alors quoi ? Quand je cherche les raisons qui m'ont poussées à choisir cette profession, je me souviens parfaitement des mots de la responsable de l'IUT où j'ai passé mon diplôme de métiers du livre en formation continue lorsque j'étais emploi-jeune : "il faut avoir une grande curiosité et pouvoir s'intéresser à tout pour exercer ce métier".

    Alors on va repartir sur ces bases-là : je ne sais plus trop où en j'en suis de ma capacité à tout lire, mais aussi tout voir, tout écouter... et beaucoup de temps a passé depuis mes années de DUT.

    C'est le moment de savoir si je suis toujours fait pour être bibliothécaire, où si je ne vais plus au travail que pour accomplir une corvée. 

    Cela fait plusieurs années que j'ai le matériel nécessaire pour me sonder : une poignée de dés et des cartes à jouer.

    Avec ce matériel-là, je vais tirer au sort dans ma bibliothèque les sujets de mes prochains documentaires, les initiales des auteurs de mes prochains romans, les genres musicaux de mes prochains CDs, les initiales des titres de mes prochains DVDs...

    J'ai déjà fait ces choses-là, je sais que j'ai aimé, mais cette fois,  j'ai envie de vivre une expérience de lecture radicale, quelque chose dont je pourrai rendre compte au fil des mois ou même des années et dont, pourquoi pas, d'autres pourraient s'inspirer.

    J'ai envie de donner un nom à cette expérience. Ce sera  la recherche du temps de lire perdu.   

     

     

     

     

     

    « La ballade du condamnéLe parfum de la fraise »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :