• "Dialogues", d'Eugène Guillevic

    Deux personnages dont on ne sait rien, qui ne sont même pas nommés, que nous appellerons, par convention, A et B.

    Les dialogues entre A et B se présentent sous la forme d’un échange de deux répliques dans lequel A se charge d’ouvrir la discussion et B assume la responsabilité de la conclure.

    Les répliques sont elles-mêmes très courtes : elles ne dépassent pas un maximum de 7 mots et de 9 syllabes.

    Exemple :

    – Il s’ennuie, ce clocher.

    – Non.

    – Comment tu sais ?

    – Il tomberait.

    Cette contrainte a été créée par le poète Eugène Guillevic. Les textes de l'auteur écrits sur le même modèle  ont été publiés dans le recueil Etier suivi de Autres par les éditions Gallimard dans la collection Poésie.

    A la suite de Guillevic, on peut s'essayer à écrire de nouveaux dialogues seul ou bien à deux. Dans ce dernier cas, on pourra intervertir les rôles d’un texte à l’autre et assumer chacun à son tour les responsabilités de A et de B.

    « Trois motsLa ballade du condamné »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :